Souvenirs d’ Annie employée de l’entreprise Chapel à Morette entre 1990 et 2020.

Dimanche 8 décembre 2019

Annie est née À La Mûre en 1954. Elle s’est mariée en 1972 est venue habiter à Morette où son époux était agriculteur.
En 1972, Annie et son époux habitaient pendant un an chez les parents de ce dernier, en attendant de faire construire leur propre maison. Les premières années elle voulait s’occuper de ses deux filles et donc ne pas travailler à l’extérieur. Ces filles ont été scolarisées à l’école primaire de Morette.
À l’époque il y avait une classe unique pour la commune. Au début des années 80 Il n’y avait alors plus que 10 enfants. Elle était active au sein des associations de parents d’élèves et elle s’occupait d’aider l’institutrice pour les activités extrascolaires. La Création d’une garderie pour inciter les parents à laisser les enfants à Morette, a été efficace.
Elle avait un BEP comptable. Elle a suivi une formation « en informatique ».
Elle a toujours aidé son époux agriculteur qui avait un élevage de faisans pour les sociétés de chasse, surtout pour les papiers et la comptabilité.
Elle a commencé à travailler dans l’entreprise Chapel en 1990. Sa motivation n’était pas spécialement financière, mais ses filles grandissaient.
Elle ne connaissait pas André Chapel mais lui a écrit une lettre de candidature. Il l’a appelée dès le lendemain, il l’a rencontrée et l’a embauchée dans la foulée.
Au début elle faisait surtout du secrétariat, d’abord à mi-temps pendant un an.
Sur le site CHAPEL de Morette, il y avait alors environ 30 personnes mais e groupe employait alors presque 100 personnes et s’était déjà étendu à Virieu, Colombes, Avesnelles dans le nord et en Allemagne. Par la suite sa fille a ouvert un site à Segré près d’ Angers.
Monsieur Chapel a commencé tout seul comme serrurier en 1963. Ensuite il a fabriqué des citernes pour le mazout et puis des charpentes métalliques, toujours sur le site original à l’entrée de Morette. Il a commencé la fabrication de vérins hydrauliques de sa conception aux environs de 1977.
Les salariés n’étaient pas spécialement des Morettins, mais venaient également des environs.
L’entreprise Chapel a représenté la principale taxe professionnelle de la commune de Morette jusqu’en 2018, époque où le site a déménagé sur Apprieu, non loin de l’autoroute et d’accès beaucoup plus facile pour les camions. (flux important de transport venant pour livraisons de matières premières et accessoires). Ça permettait aussi d’agrandir plus facilement les locaux.
Les deux filles d’André Chapel ont pris le relais avec un directeur général (holding) qui habite à Claix et fait le trajet quotidien.
L’ambiance au travail est plutôt bonne, les gens sont assez libres d’organiser leur travail, pourvu qu’à la fin celui-ci soit fait ! Monsieur Chapel faisait confiance.
Annie n’a pas le souvenir qu’il y ait eu des accidents graves.
Par contre, Monsieur Chapel ne supportait pas bien les organisations syndicales… il y avait un seul salarié syndiqué à la CGT qu’André Chapel ne pouvait pas sacquer ! Les 35 heures n’ont jamais été vraiment mises en pratique. La moyenne était de 38 heures, mais au-delà de 35 les heures étaient bien sûr payées en heures supplémentaires.
Les dernières années il n’y a pas de nouveaux habitants venus habiter spécialement à Morette pour travailler dans l’entreprise Chapel. . Tout le monde venait des alentours.
Son travail a toujours plus à Annie, car elle ne se sentait pas bridée et pouvait s’organiser comme elle voulait.
Comme comptable, elle avait, bien entendu, des périodes avec un surcroît de travail, la paye, l’URSSAF etc.
La taxe professionnelle et les taxes locales du site de Morette alimentaient le budget communal de façon importante jusqu’en 2018. (Voir l’entretien avec Georges Pelletier) Désormais l’équivalent de la taxe professionnelle va être payé à Apprieu, mais avec l’installation d’une nouvelle entreprise, il ne devrait pas y avoir de répercussion sur le budget communal.
André CHAPEL était originaire de Tullins, par la suite il a construit une maison d’habitation à Morette en dessus de l’atelier. Cette maison a été remplacée par des bureaux. A l’époque plusieurs salariés habitaient Morette. André Chapel aimait employer les gens du village ou de proximité. En 2019 sur 76 salariés, il n’y a plus que deux habitants de Morette qui travaillent sur le site d’Apprieu dont Annie. Les autres habitent dans les environs.
L’entreprise RAM (Recyclage Automobile Morette) qui prend la suite est une filiale de AS Auto basée entre Tullins et Vourey. Elle s’est installée à Morette fin 2019. Nous en reparlerons dans le courant de l’été, quand les dirigeants auront un recul suffisant pour en apprécier l’impact.
Annie se demande comment arrive le matériel qui a déjà rempli les entrepôts : on ne voit pas de camions la journée, Le nouveau responsable nous a précisé que les transports de pièces détachées se faisaient avec des camions beaucoup moins volumineux qu’auparavant.
Annie quant à elle, depuis le transfert de CHAPEL , fait deux fois par jour le trajet d’une vingtaine de kilomètres entre Morette et Apprieu jusqu’à ce qu’elle puisse prendre sa retraite dans un an.

De Chapel à la RAM décembre 2019